INSTITUT DES POLITIQUES ET INITIATIVES SOCIALES (IPIS) Cliquez ici pour voir les offres de formation

 

GENÈSE DE L’IPIS

Selon la nomenclature des unités de recherche de l’UCAC, l’IPIS a été classé dans la catégorie  des LAM «Laboratoire d’Application Méthodologique ».  Il a reçu son agrément du conseil scientifique le 9 juin 2002.

IPIS (Institut des Politiques et Initiatives Sociales) est un laboratoire de recherche interdisciplinaire. Il travaille sur les problématiques de mobilisations des politiques et initiatives sociales en Afrique Centra. L’IPIS dans sa configuration actuelle est avant tout le fruit d’une évolution.De son ancien nom LAPSP (Laboratoire Africain des Problématiques Sociales de Pauvreté) crée en 2000, il est devenu  en 2001, Institut des Politiques et Initiatives Sociales (IPIS). Quels sont les indicateurs qui ont contribué à sa création ?

En novembre  2000,  je suis allée représenter l’UCAC à la réunion organisée par le Bureau de coordination de la Fédération Internationale des Universités Catholiques (FIUC) à Kampala en Ouganda. La réunion avait pour mission d’étudier les conditions de faisabilité de création des unités de recherche dans les  universités catholiques, en vue d’analyser les problématiques sociales de pauvreté.  (contexte PPTE) C’est à l’issue  de cette réunion que fut créé le LAPSP ( Laboratoire Africains des Problématique Sociales de Pauvreté) qui deviendra  par la suite, IPIS (Institut des Politiques et Initiatives Sociales). L’IPIS doit son existence à un constat : « Plusieurs études ont montré que le thème de pauvreté a longtemps été abordé dans le but de servir d’explication à d’autres préoccupations que celles qui sont effectivement à l’origine de la pauvreté elle-même ».

uCe constat a permis de considérer la pauvreté comme un champ de recherche à part entière et non plus comme une piste  d’explication d’autres phénomènes à l’instar du sous développement.

Cette nouvelle approche donne au chercheur l’opportunité d’élaborer un autre type de discours scientifique sur la pauvreté, ceci dans le but de déceler le vrai contenu et surtout de donner le vrai sens de ses représentations.

La mutation du LAPSP à IPIS se justifie par le fait que la pauvreté étant multidimensionnelle elle devait s’apprécier à partir des politiques sociales mise en œuvre au sein des initiatives de l’État et de la société civile active.

Ceci, quelle définition donne-t-on aux politiques sociales ?
DÉFINITION DES POLITIQUES SOCIALES

Les politiques sociales désignent l’ensemble des actions mises en œuvre par les pouvoirs publics pour transformer les conditions de vie des populations, ceci en vu de garantir le respect des droits fondamentaux de l’homme, l’équité et la solidarité au sein de la société (Konaté, 1997:3) ; (Esping-Andersen, 1990).

Parmi les politiques sociales ciblées, on cite :

  • Les politiques de santé;
  • Les politiques de l’éducation;
  • Les politiques du logement et de l’habitat;
  • Les politiques d’encadrement de l’enfance;
  • Les politiques d’encadrement de la jeunesse;
  • Les politiques de promotion de la femme;
  • Les politiques de promotion du genre;

Ces politiques constituent un champ vaste, complexe et sensible.

LES OBJECTIFS

Les objectifs de l’IPIS se déclinent ainsi qu’il suit:

  • Contribuer à la recherche scientifique dans le domaine des politiques sociales;
  • Promouvoir l’expertise dans le domaine de l’évaluation des politiques et des initiatives sociales;
  • Promouvoir la formation à la recherche fondamentale ou appliquée à partir des textes de politique et des actions menées par l’Etat et la société civile;
  • Renouveler les instruments méthodologiques de l’analyse des politiques et actions sociales;
  • Accompagner la formation scientifique des doctorants et des étudiants de Master toute filière confondue;
  • Promouvoir la publication des résultats des travaux  menés au sein de l’IPIS.

LA DÉMARCHE

L’analyse des politiques et actions sociales passe par:

  • Meilleure connaissance du contexte et des réalités sociales;
  • Identification des politiques;
  • Analyse de processus de leur mise en ouvre à l’aide des méthodes de recherche en sciences sociales;
  • Production des connaissances autour du vécu;
  • Analyse du degré de satisfaction des besoins fondamentaux des citoyens africains.
  • Analyse de l’effectivité et de la pérennité des actions menées par L’État et la société civile;

 

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média