Appel à candidature – IRSA

  Téléchargez la version PDF

L’Institut de Recherches Socio-Anthropologiques (IRSA) de l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC-Cameroun), en partenariat avec le Laboratoire de Recherche Santé-Social (LaReSS) de la Haute Ecole de Travail Social et de la Santé – EESP – Lausanne (HES·SO), mettent en compétition deux postes :

  •   1 chercheur·e post-doctorat en sciences sociales (Sociologie, Anthropologie ou Science politique), sur un contrat de 4 ans.
  •   1 chercheur·e doctorant·e en sciences sociales (Sociologie, Anthropologie ou Science politique), sur un contrat de 4 ans.

Les projets de recherche s’inscriront dans les axes thématiques et méthodologiques du programme de recherche : « Kick it like a Girl ! Young Women Push Themselves Through Football in the African Public Space ». Effectué en partenariat avec la Haute école de travail social et de la santé – EESP – Lausanne (HES·SO), l’Institut de Hautes Etudes Internationales et de Développement (IHEID) de Genève et l’Université Gaston Berger du Sénégal, ce projet de recherche est financé par le programme R4D (Swiss Programme for Research on Global Issues for Development)1, initiative jointe de financement de la DDC (Coopération suisse) et du FNS (Fond national suisse de la recherche scientifique) qui soutient la recherche sur des problèmes mondiaux dans le contexte de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Ce projet de recherche part de trois constats : 1) Le football en Afrique n’est pas seulement un jeu au sens d’une compétition ou d’un loisir. Il est aussi et surtout une institution sociale. 2) Ce sport est, aujourd’hui encore, un bastion de la masculinité et de discrimination à l’encontre des filles, discrimination qui prend de multiples formes. 3) En dépit des obstacles qu’elles doivent affronter, de plus en plus de filles s’engagent dans le football, à la fois dans sa pratique et dans sa capacité à bâtir une équipe.

Ce projet propose d’examiner l’engagement de filles dans des équipes de football juniors comme une expérience réelle de citoyenneté et d’empowerment. Il s’agit, plus précisément, d’étudier la citoyenneté « par le bas ». A travers l’étude de l’engagement des filles dans le jeu collectif et dans une vie associative autour du football, nous nous intéressons à la question de leur accès aux ressources et de leur participation à la vie sociale et publique.

En d’autres termes, en quoi l’engagement des filles dans le football produit-il de la citoyenneté en Afrique en général et au Cameroun en particulier ? Pour cela, trois questions seront abordées :

  1. Le club de football local comme moyen de se confronter, individuellement et collectivement, aux normes qui structurent la société, en particulier les normes de genre.
  2. Le fait pour les filles de jouer dans un club local est pour elles une expérience politique, dans le sens d’une opportunité de s’engager dans la vie publique, d’expérimenter la démocratie, et de développer des compétences sociales.
  3. L’engagement des filles dans le football est un observatoire des asymétries en matière de justice sociale et des réponses à ces asymétries.

Les candidat·e·s sélectionné·e·s seront basé·e·s à Yaoundé, et effectueront des séjours prolongés sur différents terrains au Cameroun. Ils/elles pourront effectuer des missions de recherche en Suisse et au Sénégal, et participer à des colloques et autres manifestations scientifiques hors du Cameroun.

Pour des questions de facilité d’accès au terrain (les équipes de football féminines) et dans un souci de promotion de l’égalité de genre dans la sphère académique, les candidatures féminines sont vivement souhaitées.

Lire la suite (Responsabilités) ici

  Téléchargez la version PDF

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média