Appel à projet

APPEL A PROJET :

Les pays d’Afrique francophone se sont engagés pour la plupart, comme le Cameroun, dans la mise en valeur de leurs ressources extractives dans le but de favoriser leur développement. Malheureusement, les performances macroéconomiques de l’Afrique, cette décennie, ne sont pas vécues au quotidien par les ménages.

Les autorités locales et d’autres institutions comme les Agences de Régulation, les Agences de Normalisation, les Comités techniques, sont également impliquées aux côtés de l’État, dans la responsabilité de la gestion du secteur minier. L’’État est confronté aux entreprises privées,  filiales de multinationales très puissantes sur les plans économique, technologique, logistique et parfois, de vrais lobbys politico-industriels.

Au regard des débats actuels, le CEGIEAF veut apporter sa contribution à la recherche et à l’action à travers la production de savoirs de qualité tant du point de vue théorique qu’empirique pouvant permettre l’amélioration des conditions de vie des populations et la capacitation de la communauté scientifique d’Afrique Francophone dans le domaine de la recherche sur les industries extractives.

Toutes les candidatures doivent aborder l’un des thèmes prioritaires du CEGIEAF pour 2018-2023 :

La construction juridique et sociopolitique de la gouvernance des industries extractives en Afrique Francophone

Les projets devront analyser les contextes juridiques et politiques de la mise en œuvre des industries extractives en Afrique Francophone. Il sera question essentiellement d’énoncer et d’examiner les questions de droit et de gouvernance au cœur de la mise  en œuvre des industries extractives dans les pays de l’Afrique Francophone.  Les analyses portant sur le droit minier contemporain, ainsi que les réflexions prospectives, doivent être encouragées.

La gouvernance locale des industries extractives doit être interrogée dans les pays francophones afin d’évaluer son effectivité et de proposer des recommandations concrètes en mesure de favoriser une participation communautaire équitable.

Écologies et justice intergénérationnelle 

Les questions écologies suscitées par l’installation des industries extractives peuvent être abordées à partir des différentes disciplines des sciences sociales notamment à travers une approche qui prenant en compte les dynamiques des savoirs écologiques des populations riveraines des industries extractives sur la préservation de l’environnement, leurs perceptions et leurs pratiques, leurs appropriations des questions environnementales.

         Les données de terrain doivent  contribuer de manière significative  à des  propositions conceptuelles pouvant aider à repenser la question écologique. Au-delà des enjeux conceptuels il est attendu des recommandations et propositions efficientes et bénéfiques pour les populations.Lire la suite ici…

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média