Colloque de la Filière Dogme

ARGUMENTAIRE

Si Jean-Marc Ela est sans conteste devenu l’une des figures de proue de la réflexion théologique en Afrique, c’est non seulement parce qu’il aura fait montre d’une production prolixe en la matière, mais aussi et surtout parce qu’il aura été l’un des hérauts d’un discours théologique résolument engagé dans la ligne du « tournant anthropologique » opéré par le Concile Vatican II. Lequel, loin d’être un horizontalisme étriqué, se fonde sur l’agir du Dieu de la révélation chrétienne qui fait lui-même l’option pour l’homme, qui prend le parti surtout de ceux qui, parmi les hommes, sont les plus faibles et les plus fragiles, qui s’identifie à eux et invite les humains, de génération en génération, à suivre cet exemple. Au cœur de la réflexion théologique de Jean-Marc ELA, campe ainsi la conviction selon laquelle, en contexte africain aussi et surtout, le discours sur Dieu (théo-logie) doit être en même temps un discours sur l’homme (anthropo-logie), s’il veut être pertinent et crédible. Ceci dans l’optique de l’intuition lumineuse d’un St Irénée : « La gloire de Dieu c’est l’homme vivant, et la vie de l’homme c’est la vision de Dieu ». Et Jean-Marc ELA lui-même de s’en fendre en ces termes :

« En gardant les yeux fixés sur les liens entre l’homme africain et la passion de ce juif palestinien qu’on a exécuté en le pendant au bois de la croix (Ac 5,20),  il faut courir le risque de comprendre le mystère de Dieu en assumant les questions posées aux Églises d’Afrique par les hommes et les femmes qui se demandent en quoi Dieu les concerne dans les conditions dramatiques où ils vivent aujourd’hui »[1]. Et de conclure : « Nous ne pouvons donc pas nous dérober à la tâche qui consiste à dégager l’intention ou la visée anthropologique qui anime toute théologie digne de ce nom »[2].

La Filière Dogme de la Faculté de Théologie de l’UCAC veut se saisir opportunément du Xe anniversaire de la mort de cet illustre théologien africain pour revisiter la richesse de sa pensée théologique afin d’en « silhouetter », ne fut-ce que dans ses intuitions essentielles, la portée inspiratrice pour une réflexion théologique toujours plus approfondie en topiques africains.

CONSULTER LE PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU MERCREDI 27 MARS 2019 ICI

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média