COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LE PHÉNOMÈNE MIGRATOIRE : Cérémonie d’ouverture

FacultésCommentaires fermés sur COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LE PHÉNOMÈNE MIGRATOIRE : Cérémonie d’ouverture

Mardi 03/12/2019

  • Après la prière de l’administrateur de la paroisse St Augustin de l’UCAC, le mot d’accueil du Recteur de l’UCAC, Prof. Jean Bertrand SALLA, a invité à faire une minute de silence pour le Père Denis Maugenest, fondateur de l’UCAC, une étudiante et même les victimes de l’immigration clandestine. Il précise qu’aussi loin que l’on remonte dans l’origine du monde, les hommes se sont toujours déplacé pour une raison ou pour une autre. Mais en ces décennies, ce qui fait problème c’est le lourd bilan des pertes en vie humaines et s’interroge en ces termes : qui fera l’inventaire de ce drame humain ? Il faut donc que cette grande mobilisation réflexive académique aide la jeunesse à trouver des perspectives de salut autres que la Méditerranée.
  • La déclaration d’ouverture du Grand Chancelier Mgr Jean MBARGA viendra ensuite préciser que ce colloque est une contribution humaine, spirituelle et académique au phénomène migratoire, car même Dieu dans la bible symbolise le mouvement. Par conséquent la mobilité humaine est à comprendre dans le divin. Raison pour laquelle l’Eglise a toujours accordée un point d’honneur à cette question avec le pape François, notamment à travers Erga migrantes caritas Christi sur la charité du Christ envers les migrants de 2014. Vu que l’Afrique est fortement marquée par aussi bien à l’interne qu’à l’externe pat la mobilité, Mgr souhaite vivement que ce colloque puisse aider les pasteurs à trouver des solutions efficaces au problème migratoire en Afrique, avec l’inspiration de l’Esprit de Dieu.
  • S’en suivront les orientations du colloque par le Prof. KIAMBA, qui précisera que le but de ce colloque est de brosser des pistes en s’interrogeant profondément au sujet du phénomène migratoire au risque de la méditerranée. Par ce mouvement réflexif, nous sommes tous interpellé par la dangerosité et la médiatisation du phénomène. C’est ainsi que quatre axes majeurs articuleront l’ensemble du colloque : – l’aspect socio-historico-anthropologique – l’aspect théologico-philosophique – l’aspect juridico-politique et économique – l’aspect Récit de vie (témoignage des concernées).
  • Puis, la leçon inaugurale des conférences sera faite par le Prof. Gabriel NDINGA MBOUNDAR sur : « le phénomène migratoire : une histoire à problème ». Il s’agit en fait d’une crise migratoire à saisir dans un contexte d’africanisation du continent africain et des ethno-nationalismes européens ; ce qui fait dire à Stephen Smith que d’ici 20 ans, 25% de la population européenne sera africaine. Bien que discutée, cette thèse pose le problème de la motivation à la migration en Afrique, dont la solution est à voir dans le manque d’opportunité sur le continent. L’apport des financements de l’Union Européenne aux pays africains depuis 2015 n’apporte-t-il pas plus de controverses que de solutions par rapport au développement ? Il faut se référer au vecteur historique anticaire Nietzschien où l’on doit s’inspirer du passé afin d’épouser la dimension du vecteur histoire critique qui permettrait aux participants du colloque de distinguer le recevable de l’irrecevable dans le problème migration méditerranéenne.

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média