Colloque international sur le phénomène migratoire. Homélie du Grand chancelier

FacultésCommentaires fermés sur Colloque international sur le phénomène migratoire. Homélie du Grand chancelier

DES SIGNES QUI NOUS INTERPELLENT

A l’occasion de la 105ème journée mondiale du migrant et du réfugié célébrée le 29 septembre 2019, le pape François constatait avec tristesse que malgré la présence mystérieuse du Royaume de Dieu au milieu de nous ( Cf. Gaudium et Spes n°19), on observe un peu partout des obstacles et des forces contraires, de violents conflits et de véritables guerres qui ne cessent de déchirer l’humanité ; des injustices et des discriminations se succèdent, on peine à surmonter les déséquilibres économiques et sociaux, à l’échelle locale ou mondiale. Et se sont surtout les plus pauvres et les plus défavorisés qui font les frais de tout ceci.

Dimanche dernier la lettre apostolique Admirabile segnum publiée à Greccio par le Saint Père attirait de nouveau notre attention sur le signe admirable qu’est la crèche à l’approche des festivités de Noël. Il nous fait remarquer que depuis ses origines franciscaines, la crèche est une invitation à « sentir » et à « toucher » la pauvreté que le Fils de Dieu a choisie pour lui-même dans son incarnation. Elle est donc, implicitement, un appel à le suivre sur le chemin de l’humilité, de la pauvreté, du dépouillement, qui, de la mangeoire de Bethléem conduit à la croix. C’est un appel à le rencontrer et à le servir avec miséricorde dans les frères et sœurs les plus nécessiteux (cf. Mt 25, 31-46).

La figure la plus parlante du pauvre et de l’humilié aujourd’hui est sans aucun doute celle du réfugié et du migrant. Coupé de ses origines, accablé par la misère et la faim, terrorisé par le soupçon, l’indifférence et le rejet, pris aux filets de l’angoisse et du désespoir, le migrant et le réfugié interpellent vivement la conscience de tout homme et plus encore du chrétien.

Quelles sont les causes de la tragédie de l’immigration ? Quelles en sont les conséquences surtout pour la famille, cellule fondamentale de la société ? Que devons-nous faire pour mettre un terme à ce drame de l’humanité post-moderne ?

Les principales causes du phénomène de l’immigration

A côté des causes très fréquemment évoquées que sont l’insécurité liée aux conflits armés et au terrorisme, la famine, la misère, la recherche de meilleures conditions de vie la recherche de l’emploi, il faudrait voir de près l’illusion alimentée par internet et certains média.

Lisez la suite de l’homélie

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média