Colloque International sur le Phénomène migratoire

ARGUMENTAIRE

En ce début du 21ème siècle, le phénomène migratoire des jeunes africains vers d’autres continents (l’Europe, l’Amérique et l’Asie) gagne en ampleur et se complexifie au fur et à mesure que le temps passe. Le caractère massif du phénomène migratoire rappelle les mouvements de l’histoire du Far West aux États-Unis ou encore celle du grand Trek des Boers en Afrique du Sud, à la recherche de l’or au XIXème siècle. Ce qui se passe en Afrique laisse croire qu’il suffit de traverser le désert du Sahara et de franchir la Méditerranée pour se retrouver au paradis. Mais de quel paradis s’agirait-il ? Les dangers encourus pour atteindre ce type d’Eldorado outre-Atlantique mettent à rude épreuve le sens de la dignité humaine et défient la décence morale.

C’est ici que le rêve se transforme souvent en cauchemar. A ce jour, l’on ne saurait dire combien de jeunes africains ont péri dans la Méditerranée. Ce qui se passe aujourd’hui est un véritable drame pour l’Afrique. On peut alors s’étonner de l’indifférence de certains États à ce sujet. Face à un tel environnement, on peut se demander si la pauvreté est ici le seul déterminant. Cet exode n’est-il pas la manifestation de la « paupérisation anthropologique » dont parlait naguère le Professeur Engelbert MVENG ?

Il peut être facile d’y répondre par l’affirmative au regard de la complexité de cette situation. Mais en reconsidérant l’histoire, il est intéressant d’étudier la question pour mieux ressortir la relation entre ces deux faits. L’heure est venue, pour les intellectuels africains, en collaboration avec diverses autres institutions, de réfléchir sur ce phénomène à l’effet d’y trouver quelques pistes de solution.

L’objectif majeur de ce colloque réside dans la priorité accordée aux différentes problématiques liées aux questions de migrations africaines vers l’Europe en passant par la méditerranée. Ce colloque international semble être, de par sa nature interdisciplinaire, le cadre idéal pour appréhender le phénomène migratoire dans sa complexité. Par ailleurs, l’Université catholique d’Afrique Centrale, de par son identité, veut également apporter une contribution scientifique essentielle en lien avec la mission sociale de L’Église.

Historiens, théologiens, juristes, sociologues, anthropologues, politistes, philosophes, géographes, économistes, démographes et bien d’autres chercheurs y sont largement interpelés.

Quelques axes de réflexion permettront de bien élucider ce phénomène migratoire en Afrique en direction de l’Europe au risque de la méditerranée.
Axe 1. Aspects historico-anthropologiques du phénomène migratoire en Afrique
Il est question de rappeler ici que le phénomène migratoire est d’abord un fait humain, une loi de la nature qui a été au fondement de toutes les civilisations humaines, ainsi que des cultures. Cet axe s’appesantira également sur la problématique de la mondialisation en tant que facteur déterminant du phénomène d’immigration.
Axe 2. Aspects juridiques, socio-politiques et économiques du phénomène migratoire en Afrique

POSTULEZ AU COLLOQUE ICI
Lisez la suite de l’article par ici

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média