Colloque sur les handicaps

Appel à communications
COLLOQUE
Yaoundé – 29 et 30 avril 2019
Thème : Handicaps, sociétés et territoires

Dans le sillage de la constitution disciplinaire de ce que l’on peut aujourd’hui nommer les disability studies, le handicap est l’objet de nouvelles perspectives d’analyse centrées sur un  modèle social.
Cette question a d’abord structuré les grilles d’analyse régies par un tropisme individualiste, le handicap étant analysé comme une défaillance individuelle (Marchand, 2005). Progressivement, la perspective s’est élargie et prend aujourd’hui en compte l’environnement social autour des situations de handicap. Cette approche sociale est considérée aujourd’hui comme une entrée de choix pour observer et analyser la question des handicaps (Calvez, 1994). Ce changement de perspective semble avoir orienté la définition de normes utiles à l’élaboration des politiques prenant en charge l’exclusion des personnes handicapées1 tout comme il a permis le recentrement des études sur l’expérience des individus en situation de handicap (Gardien, 2003 ; Le Quéau, 2003 ; Ancet, 2008 ; Fournier, 2016 ; Amor Ndjabo, 2018). L’objet de ce colloque est de discuter des implications de ce tournant sur la connaissance et l’analyse de la question des handicaps en Afrique et sur les défis auxquels les politiques publiques et les solidarités sociales sont confrontées. Si la relation entre le handicap et la société est aujourd’hui au cœur de nombreux travaux, il semble opportun d’en explorer la dimension territoriale. Un tel exercice suppose une démarche en deux temps. La premier consiste à expliciter (parfois à opérer des choix objectivés sur) le lien entre handicap et société en s’attardant sur les formes, les caractéristiques et les effets qu’induit cette attache. D’une part, s’il y a un consensus sur la fabrique sociétale du handicap (Fougeyrollas, 1998 ; CREDOC, 2003 ; Blanc, 2015), il convient de£ l’expliciter et d’en énoncer les implications pour la recherche. D’autre part, il est question de rendre compte des modalités selon lesquelles le handicap redéfinit la société. Le deuxième temps permet de questionner le statut du territoire au travers du prisme des handicaps. Si ce dernier est considéré comme une portion d’espace faisant l’objet d’une appropriation sociale et politique, il est important d’expliciter les contours que prend cette appropriation. Il est donc nécessaire, en dehors de l’historicité et de l’état des lieux des recherches sur le handicap, de voir si et de quelle manière la situation du handicap permet l’appropriation d’un espace. Si oui, de quel espace s’agit-il ?
lire la suite ici:

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média