HOMMAGES ACADÉMIQUES EN L’HONNEUR DES PROFESSEURS PAULIN POUCOUTA ET LE REGRETTE ELOI MESSI METOGO

« Collections Témoins et Acteurs de l’histoire »

Les Mélanges que quelques collègues de l’Université Catholique d’Afrique Centrale /Institut Catholique de Yaoundé et d’autres universités d’Afrique et d’ailleurs offrent au Professeur Paulin Poucouta sont, à la fois, un geste de reconnaissance intellectuelle et de gratitude  humaine tout  simplement.  C’est  un  homme  multidimensionnel  qui  est  placé  au-devant  de  ta  scène  :  un prêtre, un enseignant assis comme à califourchon entre des réalités curieusement ambivalentes et complémentaires. Les promoteurs de cette recherche ont pu ainsi repérer plusieurs points en dialogue : le scientifique et le croyant ; l’universel et le particulier ; un exégète et un théologien. Toute la question consiste à examiner comment une tette synthèse est-elle possible en un seul et même homme.  l’universalité se situe en lui dans la confession de la foi même de l’Église qui, grâce à la Bonne Nouvelle proclamée : Jésus te Christ, réunit en son sein des hommes et des femmes de toutes langues, de toutes races et de toutes cultures. Église, en laquelle croit Paulin Poucouta, n’est autre que la vocation universelle à laquelle Israël était appelé par son Dieu qui tout en étant l’Unique, se voulait le Dieu de tous tes hommes comme l’affirmait l’exégète Jacques Dupont dans son livre sur Les Actes des apôtres. Cette universalité/catholicité n’évade pas Pautin Poucouta de l’Afrique. Ce continent a toujours eu une place de choix dans son cœur et dans ses recherches. La Bible située et lue en contexte africain ne dit-elle pas à l’homme de ce continent que Jésus-Christ,est Seigneur et Sauveur,et que son salut étend son emprise sur le « déjà-là » et le pas-encore-en plénitude.

Le scientifique, c’est d’abord l’homme qui applique une méthode rigoureuse de lecture sur tes textes bibliques en partant du texte grec dans ses cours du Nouveau Testament, pour aboutir à des intérêts christologiques, ecclésiologiques, missiologiques etc mais c’est aussi le croyant qui sait que le Verbe s’est fait chair et que Dieu habite dans sa Parole, célébrée dans ta liturgie au cœur de son peuple et dans les sacrements : se faisant ainsi une prodigieuse promesse pour les vivants et tes morts. N’est-ce pas là un aspect bien précis où se rejoignent l’exégète, le théologien et le croyant ?

Abbé Pr Emmanuel LEMANA

Dans son « traité sur les hommes illustres » dans lequel il fait mémoire de ses ancêtres, le Sage Ben Sirah distingue deux catégories d hommes. Il y a ceux qui ont vécu et ont disparu comme s’ils n’avaient jamais vécu. Il y a aussi d’autres qui ont vécu en marquant leur existence par des traces indélébiles. Ces derniers appartiennent à ta catégorie des hommes illustres dont l’histoire conserve la renommée et célèbre la mémoire de génération en génération. Lire la suite ici

Commentaires ( 1 )
  1. thomas

    On se réjouit de cette fenêtre qui ouvre la Catho de Yaoundé au reste du monde.
    C’est un plaisir aussi de voir cette mobilisation autour de l’illustre figure du Père Eloi Messi.
    Merci beaucoup.

Post comment

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média