Troisième édition des Doctoriales

FacultésCommentaires fermés sur Troisième édition des Doctoriales

Thème : Famille et société en Afrique
Rémanences, nouvelles dynamiques et nouveaux enjeux
Mercredi 6 novembre 2019


L’Afrique est un continent qui est au centre de l’attention pour des raisons à la fois stratégiques, économiques et sociales. Elle est désormais assimilée à un espace où se jouera sans aucun doute une partie du destin du monde (Mbembe et Sarr, 2017). Le continent est, en effet, sujet à de nombreuses transformations dont la singularité porte davantage sur leur accélération, leur multiplication que sur leur caractère inédit. Au cœur de ces mutations que connait l’Afrique, celles qui touchent l’institution familiale sont sans doute les plus significatives.
Ces transformations de la famille ont à voir avec la question du « couple », le mariage étant de plus en plus contesté comme seule modalité d’entrée en union tout en demeurant vivace comme structure de reconnaissance sociale. Elles ont également à voir avec les changements dans les modes d’être parent, de vivre comme parent et d’agir comme parent : les évolutions de la parenté et de la parentalité se révèlent être des expressions fortes de ces changements qui touchent l’institution familiale. Dans cette perspective, le constat et les effets d’une nucléarisation progressive des familles africaines sont aussi saisies comme l’une des transformations sociétales majeures du continent (Tsala Tsala, 2007). Autre élément à évoquer, les familles qu’elles se transforment (ou pas), se restructurent (ou pas) demeurent au cœur des logiques de reproduction sociale dont les effets et les expressions sont éminemment politiques. Enfin, il est possible, à partir de l’évolution de la famille, d’interroger les changements qui affectent l’emploi et le salariat avec le nombre sans cesse croissant des femmes actives. Tous ces aspects invitent souvent « les politiques publiques au cœur du privé » (Segalen, 2015). Ce panorama incomplet des mutations qui touchent la famille, en situation africaine est révélateur de la place qu’occupe cette institution au cœur des dynamiques sociétales. Ceci dans un contexte où, après avoir clamé le modèle familial africain inséré dans des réseaux communautaires dans les années 1950 et 1960, des travaux ont vite fait d’avertir des tensions qui pourraient affecter la famille africaine menacée par des logiques et postures de plus en plus individuelles, voire individualistes (Binet, 1979 ; Marie, 1997). Il s’agit de prolonger ces « inquiétudes » et interrogations, formulées dans des conditions spécifiques, en vue de voir comment ces transformations de la famille se donnent à voir aujourd’hui.

En vue de discuter et de relancer le débat sur la question de la famille à partir des perspectives et d’approches proposées par de jeunes chercheurs (doctorants), la troisième édition des Doctoriales organisée par l’École doctorale de Sciences sociales de l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) et l’Institut des Politiques et Initiatives Sociales (IPIS) portera sur le thème « Famille et société en Afrique. Rémanences, nouvelles dynamiques et nouveaux enjeux ». Quatre axes thématiques sont ainsi proposés.

Lisez la suite de l’article par ici

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média