FEUILLET DE L’UCAC Mois de Janvier 2018

  Téléchargez la version PDF

1. Rentrée de l’école doctorale à la Faculté de Théologie : Le 10 janvier 2018 à la Faculté de Théologie de l’UCAC, s’est tenue la journée de rentrée de l’école doctorale. Elle a réuni 9 doctorants, des enseignants de la Faculté ainsi qu’un intervenant venant de la Faculté de des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I, le Pr NKOLO FOE. Après un mot de bienvenue prononcé par le Doyen, Dr Augustin MESSOMO, le Pr Jean-Paul MESSINA, Directeur du 3ème cycle s’est chargé d’introduire le conférencier et de mener les échanges avec l’assemblée autour du thème de la leçon inaugurale intitulé « L’art de la thèse, de l’écriture et de la soutenance ». Mais avant de donner la parole au conférencier, le Pr Jean-Paul MESSINA a rappelé que cette rentrée doctorale s’inscrit dans une nouvelle dynamique impulsée par le Grand Chancelier et le Recteur, et incarnée par le Doyen. Désormais, tout postulant au 3ème cycle devra obligatoirement rédiger un projet de recherche de 30 pages, condition pour être admis au 3ème cycle. Ce projet sera examiné par la filière choisie par l’étudiant. Le Directeur du 3ème cycle a également rappelé que la durée de la thèse est entre 3 et 5 ans. Dans son intervention, le Pr NKOLO FOE a partagé sa grande expérience tant aux doctorants qu’aux enseignants. D’entrée de jeu, il a affirmé qu’une bonne thèse c’est d’abord un bon projet et un bon projet c’est d’abord une bonne méthode, c’est-à-dire la manière dont nous nous déployons. Pour le conférencier, le mémoire de Master c’est le niveau où il faut maitriser les fondements de la discipline ; c’est là qu’on doit acquérir les fondamentaux de la discipline, la méthodologie. Tandis que la thèse c’est un travail d’innovation où on vous donne des outils pour dépasser le maître. Selon lui, il faut une mutation épistémologique en sciences sociales.  L’orateur a insisté sur la nécessité de maitriser les courants méthodologiques et épistémologiques, car la méthode est une question de vision du monde. Pour lui, l’étude des doctrines épistémologiques et méthodologiques est un préalable à toute entreprise de thèse.

Le Recteur de l’UCAC, le Pr Jean-Bertrand SALLA a salué l’apport de cette leçon inaugurale qui a été magistralement bien présentée. Il a enfin admiré l’ouverture d’esprit du PR NKOLO FOE.

2. Visite du Directeur de l’Institut UCAC-ICAM au Rectorat : Monsieur Mathieu GOBIN a effectué une visite de travail au Rectorat le 11 janvier 2018 dans la salle des Actes du Rectorat. Les échanges portaient sur l’expérience de l’UCAC-ICAM relative aux alumni, et sur le projet de l’incubateur.  Prenant la parole, M. Mathieu GOBIN est intervenu sur 2 points :

– Sur les Alumni autour de la semaine de l’intégration des nouveaux à UCAC-ICAM. Cette semaine a donc 4 missions : créer des relations Alumni / étudiants ; La gestion des carrières : l’animation du réseau ; faire participer au projet de l’Institut.

– Commission ou Titre d’Ingénieur (CTI) : Pour avoir un diplôme au Cameroun et en France. Il faut donc l’audit, ce qui aiderait nos diplômés car sur 400 ingénieurs formés, on en compte 50 en France et en Belgique. Cela donnera des facilités aux diplômés. Si l’on accède à la  certification, c’est-à-dire à la reconnaissance d’ici par la France, on aura plus de facilités

Ensuite, l’Ingénieur TYON est intervenu à propos du projet de l’incubateur en faisant remarquer qu’il y a deux parcours : le premier concerne les étudiants et le second les Alumni et les enseignants. En outre, pour entrer en incubation il faut rentrer en projet et non seul. M. TYON a ensuite présenté les atouts suivants de l’incubateur : l’employabilité ; l’insertion professionnelle ; la recherche applicabilité. Ce sont donc trois problèmes réglés.

Pour M. Mathieu GOBIN, il faut qu’il y ait un investissement dans le projet des alumni favorable avec le premier parcours avec les étudiants. Mais le problème reste celui des résultats. C’est là où le second parcours est intéressant. L’expérience de la France peut nous aider. Les entrepreneurs descendent dans les écoles pour en parler. Il faut faire autant afin de rendre le projet plus rentable aves des résultats plus rentables. Lire la suite ici

Les commentaires sont clos.

© 2016 Université Catholique d'Afrique Centrale - le site internet officiel - All right reserved - By Bantu Média